•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moishes quitte le boulevard Saint-Laurent

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Moishes quitte le boulevard Saint-Laurent

Capture d'écran montrant un bâtiment de briques rouges.

Le restaurant Moishes, sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal

Photo : Google Street View

Après avoir passé plus de 80 ans sur la Main, le restaurant Moishes a décidé de déménager ailleurs à Montréal. Cette décision attriste la critique gastronomique Lesley Chesterman, qui a de très bons souvenirs de cet endroit.

Lesley Chesterman précise que le propriétaire du restaurant est ravi de changer d’air. Il trouvait que cette partie de Saint-Laurent était trop loin des gens d’affaires, explique-t-elle.

Elle se souvient de l’époque où Moishes accueillait de nombreux gens d’affaires durant l’heure du dîner, mais, le quartier ayant changé, cette habitude s’est perdue.

Lesley Chesterman ajoute que le propriétaire tenait aussi à avoir une terrasse, ce qui était impossible à son emplacement actuel.

Je suis un peu triste, affirme la critique gastronomique. On a tous en mémoire ce fameux escalier qu’il fallait monter pour entrer dans le restaurant. J’ai toujours trouvé que ce lieu donnait la sensation d’être dans un film de Martin Scorsese. C’était le restaurant de New York, un steak house masculin, mais accueillant. Ils vont essayer de garder le feeling nostalgique, mais c’est très difficile de transférer une ambiance de restaurant à une nouvelle place.

Lesley Chesterman souligne que Moishes est le plus vieux restaurant de Montréal après Schwartz’s. Il avait été acquis par le père de l’actuel propriétaire au terme d’une partie de poker.

Elle rappelle que Schwartz’s, le plus vieux restaurant de la ville, a lui aussi déménagé au cours de son histoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi