•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Alain Gravel

En semaine de 15 h à 18 h

La ville 15 minutes, un concept qui fait rêver partout dans le monde

Des gens marchent sur la rue Sainte-Catherine, qui est piétonne.

Le concept de ville 15 minutes favorise la création de quartiers où il est possible de travailler, faire ses achats et pratiquer ses loisirs à 15 minutes de son domicile.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Imaginez pouvoir faire vos courses, pratiquer vos loisirs et aller travailler, tout ça à moins de 15 minutes de votre domicile... C'est un concept que prône un regroupement de villes de partout dans le monde et dont Montréal fait partie. L'intention est de lutter contre les changements climatiques, mais la ville 15 minutes est-elle un concept réalisable ou seulement une utopie? Un peu des deux, selon le professeur d'urbanisme Jean-Philippe Meloche.

La ville 15 minutes est un concept envisagé par plusieurs municipalités pour que le développement se poursuive écologiquement sur leur territoire. Il favorise la création de quartiers denses et mixtes, où les résidents peuvent non seulement vivre, mais aussi travailler et faire leurs achats.

Selon Jean-Philippe Meloche, Paris est l’une des villes qui se rapprochent le plus d’une telle idéologie : C’est difficile de mettre le doigt sur le centre-ville à Paris, parce qu’il y a une grande densité d’occupation et une grande mixité.

Il souligne que, à l’inverse, Montréal possède un centre-ville plutôt monofonctionnel, avec peu de logements.

Jean-Philippe Meloche croit donc qu’il serait utopique de penser que Montréal pourrait, un jour, devenir une ville 15 minutes. On ne peut pas modeler ce qui est déjà là, dit-il. On ne peut pas tout transformer.

Je ne pense pas que, dans une région métropolitaine de 4 millions d’habitants, on peut tous faire nos commissions, avoir notre travail et nos loisirs à 15 minutes de notre maison.

Jean-Philippe Meloche, professeur agrégé à la Faculté de l'aménagement et à l’École d'urbanisme et d'architecture de paysage de l’Université de Montréal

Néanmoins, le professeur d’urbanisme estime que le concept de ville 15 minutes devrait servir de modèle dans la création de nouveaux quartiers ou dans la reconfiguration de secteurs déjà existants. Les promoteurs devraient être encouragés à intégrer des commerces et des bureaux à leurs projets résidentiels.

Jean-Philippe Meloche suggère de construire les prochaines stations de métro dans des quartiers qui sont à reconfigurer. Ça donnerait la flexibilité d’amener de nouveaux commerces autour de ces stations, des bureaux et des tours à condos, pour densifier le secteur, croit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi