•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

L’objectif derrière la nouvelle campagne publicitaire de la santé publique

Ils marchent, masqués, dans un couloir de l'Assemblée nationale.

Le premier ministre François Legault, la ministre de la Santé Danielle McCann, et le Dr Horacio Arruda.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

« Quand on souhaite un changement de normes sociales, on arrive à un moment à cette tranche de citoyens qui refuse ce changement-là. Il faut donc pousser plus loin. » Selon Christian Bourque, vice-président chez Léger Marketing, il a été démontré que les publicités plus dramatiques, comme celles de la nouvelle campagne publicitaire du gouvernement du Québec pour promouvoir le port du masque, sont efficaces pour toucher les plus récalcitrants.

« Pour les plus récalcitrants – la SAAQ en fait la preuve depuis une quinzaine d'années –, il reste les publicités-chocs, où là on vise à montrer sans équivoque les conséquences dramatiques. Le message qu'on doit décoder quand on regarde ces nouvelles publicités, c'est : "Mets ton masque, sinon tu retournes en confinement." » Selon Christian Bourque, il a été démontré depuis longtemps que ces publicités fonctionnent. Dans ce genre de publicités dramatiques, non seulement on tente de montrer la conséquence directe de ne pas agir, mais aussi les effets négatifs sur les autres personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi