•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voiles-avirons sur le fleuve pour les jeunes Montréalais

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Des voiles-avirons sur le fleuve pour les jeunes Montréalais

Des jeunes Montréalais sont sur un voile-aviron et naviguent sur le fleuve Saint-Laurent.

Depuis 2015, Jeunes Marins Urbains (JMU) poursuit sa mission de rapprochement social et maritime en utilisant la construction navale artisanale et la navigation sur le fleuve Saint-Laurent.

Photo : Jeunes Marins Urbains

« On est deux millions d'insulaires à Montréal et, malheureusement, très peu de gens ont accès au Saint-Laurent. » En entrevue au 15-18, Yves Plante, président fondateur de l'organisme Jeunes Marins Urbains (JMU), explique que le programme 10 000 enfants sur le fleuve a été créé pour susciter l'envie chez les jeunes Montréalais, enfants et adolescents, de rencontrer le fleuve Saint-Laurent.

Pour ce faire, la construction de la première flotte montréalaise de voiles-avirons est en cours. Les membres du public sont invités à offrir leur aide sur le chantier situé au Village au Pied-du-Courant, où les 10 premières embarcations verront le jour sous peu. Cette flotte de voiles-avirons est principalement destinée aux enfants et aux adolescents, mais la construction se fait collectivement par les citoyens de la métropole, de tous âges confondus, qui souhaitent y participer.

« Les voiles-avirons construits ont 25 pieds de long, deux mâts sont très faciles à naviguer, et leur armature est faite avec du frêne offert par la Ville de Montréal. […] Ce qu’on tenait à faire, c’était d’imaginer un bateau qui est techniquement et financièrement accessible », explique Yves Plante.

« Cette flotte-là, on veut la créer pour amener les enfants sur le fleuve », précise-t-il. Le chiffre de 10 000 enfants peut paraître impressionnant, mais selon l’organisme, une flotte de 20 voiles-avirons peut atteindre cet objectif en seulement 12,5 jours, avec 800 personnes chaque jour.

Pour en savoir plus sur le projet (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi