•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les centres de don deviennent des dépotoirs

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Quand les centres de don deviennent des dépotoirs

Des meubles à donner empilés sur un trottoir.

Alain Mongrain demande aux citoyens d'aller porter leurs objets indésirables dans les écocentres plutôt que dans les centres de don.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« C'est comme ça à longueur d'année. Mais en période de déménagement, c'est la catastrophe. » Alain Mongrain est le directeur administratif de l'organisme Le Support de la Société québécoise de la déficience intellectuelle. Ce matin, lorsqu'il s'est présenté au centre de don, des objets de toutes sortes avaient été déposés devant l'entrée. Il lance un cri du cur aux citoyens pour leur demander de faire preuve d'un peu plus de civisme.

Le Support recueille les dons de vêtements pour financer divers organismes qui œuvrent auprès des personnes atteintes de déficience intellectuelle. Mais il doit sans cesse consacrer des ressources à la gestion de meubles et d’objets indésirables que les citoyens laissent au centre ou près des différentes boîtes de dons.

C’est un mal de civilisation, pense Alain Mongrain. Les gens ne font pas attention, ils pensent à leur nombril. Manque de civisme, manque de courtoisie : les gens pensent que les boîtes de dons sont un dépotoir, et nous, on est pris à ramasser les pots cassés, et ça coûte cher.

Il estime que la gestion des objets indésirables coûte plusieurs milliers de dollars par année à l’organisme.

Certains commerçants qui accueillent des boîtes de dons, exaspérés de voir toutes sortes d’objets être déposés autour, ont même demandé à ce que ces points de collecte soient retirés.

Il faut que les gens prennent leurs responsabilités et qu’ils aillent dans les écocentres pour aller déposer leurs choses, martèle Alain Mongrain.

Il croit également que les municipalités pourraient offrir des points de collectes supplémentaires pour les meubles et les électroménagers lors des périodes de déménagement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi