•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>La rivière sans repos</em>, récit d’une femme inuk au carrefour de la tradition et de la modernité

Le 15-18

Avec Isabelle Richer

En semaine de 15 h à 18 h

La rivière sans repos, récit d’une femme inuk au carrefour de la tradition et de la modernité

Dans le long métrage La rivière sans repos, inspiré de l'œuvre du même nom de Gabrielle Roy, on suit le parcours d'une femme inuk dans le village de Fort Chimo, qui deviendra plus tard Kuujjuaq. L'histoire se déroule des années 1940 aux années 1970, époque où les populations du Nord ont vécu un important virage vers la modernité. Ce sont les effets de cette colonisation chez les femmes que la coréalisatrice Marie-Hélène Cousineau a voulu mettre en lumière dans son film.

Ce sont des histoires de femmes qui vont dans l’intimité, mais on voit aussi comment le contexte historique a un impact sur la vie des gens.

Marie-Hélène Cousineau, coréalisatrice de « La rivière sans repos »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi