Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Martin Labrosse
Audio fil du mercredi 8 mars 2017

Greenpeace reconnaît avoir accusé Résolu sans fondement

Publié le

Des billots de bois et une machinerie forestière.
Des billots de bois et une machinerie forestière.   Photo : Radio-Canada

Greenpeace est allée trop loin en accusant sans fondement Produits forestiers Résolu (PFR) pour pillage et destruction de la forêt, selon le professeur en politique forestière de l'Université Laval Luc Bouthillier. « Il y a cette idée du discours environnementaliste, qui, pour provoquer le changement, utilise des images fortes, parfois trop fortes. »

Greenpeace a fait ces aveux dans un document déposé dans une cour de justice américaine à la suite de poursuites de PFR.

Devant une démarche maintenant judiciaire, ils n’ont pas eu le choix de dire "Oui, on a poussé fort sur le crayon. On n’a pas de preuves techniques pour appuyer cet énoncé."

Luc Bouthillier, professeur de l'Université Laval.

En disant que Résolu avait perdu sa certification FSC, le groupe écologiste a fait perdre de nombreux contrats à la forestière. « Maintenant, est-ce que ça valait la peine de lui faire perdre des contrats? Non. C’est très troublant, ce qui se passe », ajoute Luc Bouthillier.

Chargement en cours