•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 40 ans, CNN changeait la face du journalisme

Le 15-18

Avec Isabelle Richer

En semaine de 15 h à 18 h

Il y a 40 ans, CNN changeait la face du journalisme

Image rétro d'une présentatrice et d'un présentateur de nouvelles regardant la caméra dans un studio de télévision.

Une image d'archives de la station de télévision CNN

Photo : CNN

Il y a 40 ans, le réseau américain d'information en continu CNN diffusait sa toute première nouvelle : une mise à jour de l'état de santé du militant afro-américain Vernon Jordan, qui avait survécu à une tentative d'assassinat. Alain Saulnier était reporter au Québec lorsque ce réseau est venu révolutionner la façon de faire de l'information partout dans le monde.

Ça a bouleversé les heures de tombée d’un peu tout le monde : les journaux, la radio, la télévision, se rappelle Alain Saulnier.

Les journalistes de CNN étaient généralement les premiers présents lorsqu’un événement se produisait. C’est ainsi que le réseau a réussi à s’imposer aux autres médias. Cette présence s’est particulièrement fait sentir lors de la première guerre du Golfe, selon Alain Saulnier, car toutes les images diffusées par les médias du monde entier provenaient de CNN.

Aujourd’hui, de nouveaux acteurs sont venus ébranler la prédominance de l’information en continu : Internet et les réseaux sociaux. Alain Saulnier rappelle que c’est sur Twitter que Lisette Lapointe a annoncé la mort de son mari, Jacques Parizeau, il y a quelques années.

Le ton de CNN a aussi changé au fil des années, particulièrement depuis l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, comme l'explique Alain Saulnier : CNN est devenue un peu la bête noire de M. Trump. Et je pense que, forcément, CNN s’est laissé aussi prendre au piège. Ils font un journalisme qui est parfois très bon, mais qui verse aussi parfois dans des formats que, nous, nous aurions plus de réticences à accepter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi