•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Devrait-on revoir le statut des réseaux sociaux?

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Devrait-on revoir le statut des réseaux sociaux?

Donald Trump, assis, tenant une copie du New York Post pendant qu'il s'adresse aux reporters depuis le bureau ovale, avec à ses côtés Bill Barr.

Donald Trump n'a pas perdu de temps pour mettre à exécution ses menaces contre les réseaux sociaux.

Photo : Reuters / JONATHAN ERNST

Le président Trump a signé jeudi un décret visant à modifier une loi qui protège les géants du web contre de possibles poursuites judiciaires en lien avec les contenus de leurs abonnés. Si cela fait réagir, la question de réguler ou non les plateformes web n'est cependant pas nouvelle, selon le professeur Pierre Trudel.

On s’est aperçu à l’usage que c’était beau, en théorie, cet espace de liberté que sont les plateformes, mais il y a eu un certain nombre d’incidents.

Pierre Trudel, professeur au Centre de recherche en droit public à la Faculté de droit de l’Université de Montréal

À titre d’exemple, Pierre Trudel cite notamment la tuerie de Christchurch, en mars 2019, qui a été diffusée en direct sur Facebook.

Il ajoute aussi que plusieurs pays dans le monde se sont rendu compte que de dégager les géants du web de toutes responsabilités est un peuexcessif.

Un des effets pervers, [c’est que] ça ne les incite pas à mettre en place des mécanismes pour assurer que le harcèlement ou les propos violents ou les propos racistes [ne] soient [pas] mis en ligne par différents utilisateurs, explique-t-il.

Pierre Trudel estime que les différents pays se pencheront sur la question du statut des réseaux sociaux dans les prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi