•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous, aux urgences, le déconfinement, ça ne nous fait pas peur »

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

« Nous, aux urgences, le déconfinement, ça ne nous fait pas peur »

Une femme marche devant l'entrée de l’urgence de hôpital Jean-Talon à Montréal.

L’urgence de hôpital Jean-Talon à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Selon le président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec, Gilbert Boucher, malgré le débordement de certains hôpitaux montréalais, le système de la santé de la province est encore pleinement en mesure d'accueillir de nouveaux patients.

Quand on lui demande si la situation est maîtrisée dans les hôpitaux montréalais, Gilbert Boucher répond : Sporadiquement, non, mais dans l’ensemble, oui.

Il indique que l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est en train de reprendre le contrôle de la situation grâce, notamment, à l’installation de zones sanctuaires pour accueillir les patients rétablis qui ne peuvent retourner dans leur centre d’hébergement.

Gilbert Boucher ajoute que de nombreuses précautions sont prises dans les urgences de la province pour éviter toute contamination de patients à la COVID-19. Il incite donc les personnes qui ont des symptômes graves à se présenter à l’hôpital le plus rapidement possible.

Il est très peu probable que vous attrapiez la COVID-19 dans n’importe quelle urgence au Québec.

Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec

L’urgentologue soutient qu’il y a encore de la place dans les hôpitaux pour accueillir de nouveaux patients. Mardi, par exemple, on a eu 70 % du nombre d’inscriptions qu’on a d’habitude, illustre-t-il.

C’est pourquoi il ne craint pas le déconfinement progressif annoncé par le gouvernement. On est capable de prendre une autre vague, assure-t-il. Nos urgences sont prêtes à faire face à la musique.

Nous, aux urgences, le déconfinement, ça ne nous fait pas peur.

Gilbert Boucher, président de l'Association des spécialistes en médecine d'urgence du Québec

Bien entendu, l’évolution de la pandémie doit continuer de se faire graduellement pour éviter que le réseau devienne débordé. Si elle se poursuit comme elle le fait depuis le début, les hôpitaux devraient être capables de fournir à la tâche. En excluant les patients des CHSLD, le nombre d'admissions et le nombre de patients aux soins intensifs [durant la première vague] a été bien en deçà de ce qu’on anticipait, fait valoir Gilbert Boucher.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi