•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ne dénoncez que les vrais rassemblements, demande la Ville de Montréal

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Ne dénoncez que les vrais rassemblements, demande la Ville de Montréal

Deux cadets de la police marchent dans un parc, observés au loin par trois jeunes garçons.

Des cadets du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) patrouillant dans un parc, le 5 avril 2020

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Reconnaissant que les patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont très sollicités par les dénonciations de tout acabit qu'ils reçoivent, une représentante du comité exécutif de la Ville de Montréal exhorte la population à ne contacter les autorités qu'en cas de véritable ralliement, qu'il soit familial, culturel, sportif ou religieux. Rosannie Filato invite les personnes ayant été témoins de situations problématiques à lire les consignes en ligne avant d'appeler le 911. Elle explique également à Annie Desrochers pourquoi l'invitation aux piétons de l'arrondissement Westmount à marcher à sens unique ne risque pas d'être appliquée à la grandeur de la ville.

La responsable de la sécurité publique du comité exécutif de la Ville de Montréal incite la population à se référer au site Internet du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) (Nouvelle fenêtre) ou à celui du gouvernement du Québec (Nouvelle fenêtre) pour mieux comprendre les directives sur la distanciation physique dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.

« Les citoyennes et les citoyens sont extrêmement préoccupés, constate-t-elle. Donc, ils appellent parfois pour des [situations] qui sont non urgentes. […] Ils appellent par prudence, j’imagine. On l’a bien entendu dans la vidéo de la Sûreté du Québec (Nouvelle fenêtre) : si l'on voit notre voisin, notre voisine, qui respecte le deux mètres, mais qui parle avec un autre voisin ou voisine, ce serait important de ne pas appeler le 911. C’est important d’appeler si l'on voit un grand rassemblement familial, culturel, sportif [ou] religieux à l’intérieur d’une maison ou sur le domaine public. »

Westmount, un cas particulier

En ce qui a trait à l’encouragement que la Ville de Westmount a émis aux piétons de circuler à sens unique sur ses trottoirs, Mme Filato le qualifie de « cas particulier ». L’invitation pourrait être lancée dans certains quartiers, mais pas dans l’ensemble de Montréal.

« On continue à travailler avec la santé publique pour voir si c’est quelque chose qui peut se faire, mais ce n’est pas une décision recommandée », dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi