•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un texte de Félix Leclerc retiré du cursus scolaire dans une école primaire

Le 15-18

Avec Isabelle Richer

En semaine de 15 h à 18 h

Un texte de Félix Leclerc retiré du cursus scolaire dans une école primaire

Dans un studio de télévision, le chanteur
Félix Leclerc, chante en s'accompagnant de
sa guitare devant un micro sur pied

Dans un studio de télévision, le chanteur Félix Leclerc, chante en s'accompagnant de sa guitare.

Photo : Radio-Canada

Le texte de la chanson Les 100 000 façons de tuer un homme, qui était étudié par les élèves de troisième et de quatrième année de l'école primaire Saint-Enfant-Jésus, à Montréal, à l'occasion d'un cours de théâtre, vient d'être retiré du cursus scolaire. Un parent se serait plaint du caractère violent des paroles de la chanson. La critique littéraire et chargée de cours à l'Université Laval Marie Fradette dénonce ce qu'elle considère comme de la censure.

Je pense qu’il y a des choses beaucoup plus difficiles que la chanson de Félix Leclerc qui sont offertes aux enfants de [8 à 10 ans], affirme-t-elle.

Selon elle, on peut présenter à peu près n'importe quel sujet aux enfants, il suffit juste de leur offrir un bon encadrement. Je pense qu’il faut faire confiance aux enseignants, dit-elle. S’ils sont là, c’est parce qu’ils sont capables de présenter leur matière.

Je pense que la littérature est beaucoup moins dangereuse que les jeux vidéo auxquels les enfants s'adonnent régulièrement. Il faut arrêter de s’énerver avec la littérature. La littérature, elle fait grandir, elle fait voir le monde, elle fait comprendre le monde.

Marie Fradette, critique littéraire et chargée de cours à l'Université Laval

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi