•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les coussins gonflables, ces « boîtes noires » insoupçonnées

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Les coussins gonflables, ces « boîtes noires » insoupçonnées

Un camion citerne et un autobus scolaire lourdement endommagés gisent sur la chaussée.

De nombreux véhicules ont été lourdement endommagés sous la force de l'impact.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Vous êtes-vous déjà demandé comment les enquêteurs parvenaient à reconstituer, pratiquement dans ses moindres détails, un accident de la route? Bien évidemment, ils disposent de nombreux outils pour les aider, dont l'un dont on ne soupçonne peut-être pas l'existence : le module de contrôle des coussins gonflables. Ces appareils sont aux automobiles ce que les boîtes noires sont aux avions : de véritables mines d'informations. Le spécialiste en reconstitution de collisions Pierre Bellemare explique comment les coussins gonflables facilitent le travail des enquêteurs après des accidents.

Il mentionne d’abord que, dans le cas du carambolage qui a fait deux morts et de nombreux blessés sur l’autoroute 15 cette semaine, l’enquête sera menée sur plusieurs fronts. Des reconstitutionnistes seront envoyés sur les lieux de l’accident pour recueillir le plus d’informations possible sur la configuration de la route, son environnement, la position des véhicules, etc.

De leur côté, les enquêteurs interrogeront les témoins pour avoir leur version des faits.

On devra savoir exactement quels véhicules sont en cause, quelle était leur position, indique Pierre Bellemare. On va prendre énormément de photos pour documenter tout ça et on va aller voir les relevés météo.

En parallèle, il y aura aussi une enquête du coroner, puisqu’il y a eu des morts.

Les véhicules, de précieux témoins

Pierre Bellemare précise que les enquêteurs devront aussi interroger les véhicules. Pour ce faire, ils analyseront les données contenues dans les modules de contrôle des coussins gonflables des véhicules impliqués dans l’accident.

Les modules de contrôle des coussins gonflables, leur premier rôle, c’est d’évaluer la décélération du véhicule lorsque vous avez un impact, explique le spécialiste. Si la décélération est suffisante, les coussins vont ouvrir pour vous protéger. Le module est en constante relation avec le véhicule pour savoir ce qui se passe.

Toutes les données enregistrées sont conservées pendant cinq ou dix secondes, puis effacées au fur et à mesure que le véhicule continue à rouler. Mais si un impact survient et que les coussins gonflables sont déclenchés, les dernières données enregistrées dans le module sont conservées en mémoire.

Pierre Bellemare précise que ce ne sont pas tous les modules des quelque 140 véhicules impliqués dans le carambolage qui seront analysés, mais seulement ceux des véhicules qui se trouvaient à des endroits cruciaux de l’accident, comme les premiers qui sont entrés en collision ou ceux dont les occupants sont morts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi