•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mobilisation sans précédent pour empêcher l'interdiction des armes d’assaut

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Une mobilisation sans précédent pour empêcher l'interdiction des armes d’assaut

Une arme et des munitions.

Un fusil d'assaut AR 15 et des munitions.

Photo : iStock

Une pétition pour empêcher le gouvernement fédéral de proscrire les armes d'assaut de type militaire a récolté le plus grand nombre de signatures de l'histoire sur le site web de la Chambre des communes : 140 000 personnes l'ont signée. « Les gens qui pratiquent des sports qui sont liés aux armes à feu sont facilement mobilisables », explique Francis Langlois, professeur au Cégep de Trois-Rivières.

Le professeur mentionne qu’au Canada, les armes d’assaut sont généralement à autorisation restreinte. Toutefois, comme le classement se fait en fonction de la longueur du canon, certaines armes de type militaire réussissent à passer entre les mailles du filet. Plusieurs de ces armes sont classées comme des armes à utilisation non restreinte, donc elles sont plus faciles à obtenir, indique Francis Langlois.

C'est de ces armes que le gouvernement Trudeau tente de limiter l’accessibilité.

Cela ne plaît toutefois pas aux amateurs de sports de tir. Ces gens-là voient qu’on va peut-être les empêcher de pratiquer des sports, des activités qu’ils aiment, affirme Francis Langlois.

Il rappelle que l’une des principales caractéristiques des armes d’assaut est qu'elles permettent de tirer très rapidement un grand nombre de projectiles. Ça permet de tuer un maximum de personnes dans un minimum de temps, résume-t-il.

Malgré la popularité de la pétition, Francis Langlois précise que les plus récents sondages indiquent que l’ensemble de la population canadienne est favorable à un meilleur contrôle des armes d’assaut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi