•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Téléphones espionnés : personne n’est à l’abri

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Téléphones espionnés : personne n’est à l’abri

Les mains en gros plan d'un jeune homme qui utilise un téléphone cellulaire.

Des personnalités québécoises se seraient fait espionner par l'intermédiaire de leur téléphone cellulaire.

Photo : getty images/istockphoto / bombuscreative

Le Journal de Montréal révélait mardi que des personnalités québécoises, incluant Véronique Cloutier et des joueurs de hockey, se sont fait espionner par l'entremise de leur téléphone cellulaire. Selon Anne-Sophie Letellier, codirectrice des communications pour Crypto Québec, personne n'est à l'abri d'une telle intrusion dans sa vie privée.

Dans le cas des personnalités québécoises espionnées, on ne connaît pas encore la méthode qui a été utilisée pour s’introduire dans leur téléphone intelligent.

Anne-Sophie Letellier affirme toutefois que l’une des méthodes privilégiées pour prendre possession d’un téléphone à distance est d’amener son propriétaire à y installer un logiciel espion. L’individu malveillant peut, par exemple, envoyer un texto ou un courriel au propriétaire du cellulaire en lui demandant de cliquer sur un lien. Souvent, ce sont des situations hyper réalistes, mentionne Anne-Sophie Letellier. Par exemple, des personnes qui se font passer pour quelqu’un de notre entourage.

En cliquant sur le lien, le propriétaire du téléphone installe, sans le savoir, un logiciel espion qui donnera à l’individu malveillant le plein accès à son appareil. Celui-ci pourra alors activer la caméra et le microphone, lire et envoyer des textos, etc. C’est vraiment comme si on était capable de tenir votre téléphone cellulaire et d’y avoir pleinement accès, décrit Anne-Sophie Letellier.

Certaines cartes SIM présentent aussi une vulnérabilité qui permet aux individus malveillants de les cloner pour ainsi avoir accès aux textos et aux appels.

L’espion peut se servir des informations collectées pour faire chanter sa victime ou avoir un avantage dans des négociations, dans un cas de divorce, par exemple. Ce sont toujours les mêmes raisons qui reviennent : avoir un pouvoir sur quelqu’un, souligne Anne-Sophie Letellier.

Elle conseille à toutes les personnes qui possèdent un téléphone intelligent de se méfier de tous les liens qui leur sont envoyés, même s’ils proviennent d’un proche. Vérifiez auprès de la personne par un autre canal de communication avant de cliquer, recommande la spécialiste.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi