•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Clément, journaliste engagé

Le 15-18

Avec Martin Labrosse

En semaine de 15 h à 18 h

Hugo Clément, journaliste engagé

Deux hommes et une femme sur un bateau.

Le premier épisode de la série "Sur le front" prote sur les océans.

Photo : France 2

À l'égard de la crise environnementale qui menace la planète, le journalisme classique ne suffit plus. C'est ce qu'estime le journaliste français Hugo Clément qui, après avoir été un simple observateur, a décidé de passer du côté des combattants. Ses reportages engagés sont diffusés sur France 2 dans la série Sur le front.

Je pense qu’on en a un peu marre du bla-bla, affirme Hugo Clément. On a envie d’avoir les pieds dans la boue, d’être sur le terrain, d’être dans l’action et de mettre en lumière des gens qui font quelque chose, pas simplement des gens qui parlent.

Comme les bonnes nouvelles sont peu fréquentes quand on s’intéresse à l’environnement, Hugo Clément tient à suivre ceux qui se battent pour la survie de la planète. Suivre les combattants et les combattantes, ça permet de garder le moral, croit-il.

Le journaliste ne se contente toutefois pas d’aller à la rencontre des militants : il s’intéresse aussi à ceux qui sont responsables de la détérioration de l’environnement. Je pense que c’est indispensable d’aller voir les gens qui causent les dégâts aux écosystèmes, dit-il. Si on en parle qu’avec les gens avec qui on est d’accord, on reste en vase clos.

Hugo Clément n’a donc pas hésité à aller rencontrer les membres d’un cartel mexicain responsable de la surpêche ou le président d’une compagnie qui exploite une mine près de la grande barrière de corail, en Australie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi