•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement : sommes-nous trop exigeants?

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Déneigement : sommes-nous trop exigeants?

Une déneigeuse dans les rues de Montréal

Une déneigeuse dans les rues de Montréal

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Le déneigement coûte cher. Très cher. À Montréal, c'est 186 millions de dollars qui seront dépensés cette année pour dégager les rues. Et malgré les efforts déployés par les municipalités, chaque tempête entraîne son lot de citoyens insatisfaits. Sommes-nous trop exigeants? Voici ce qu'en pense Olivier Legault, conseiller en aménagement du territoire et urbanisme à Vivre en ville.

Plus on a répondu aux attentes, plus on en a créé. Ça n’a pas de fin. Même si le déneigement a toujours été une préoccupation pour les Québécois et Québécoises, Olivier Legault constate qu’avec les années, nos attentes concernant le déneigement grandissent. On doit mettre l’hiver en dehors de la ville le plus rapidement possible, observe-t-il.

Vu les coûts exorbitants que représentent les opérations de déneigement, vaudrait-il mieux ne pas déneiger certaines rues? Je pense qu’on n’a pas l’offre de mobilité alternative pour permettre ça, affirme Olivier Legault. Mais c’est peut-être une option à long terme qu’on pourrait envisager.

Il évoque la possibilité de laisser certaines petites rues enneigées et d’en faire des pôles où les citoyens pourront profiter de l’hiver et de la neige. Ça pourrait faire en sorte qu’on a une vision plus positive de l’hiver, croit-il.

Déchet ou richesse?

Olivier Legault fait remarquer que la neige est considérée comme un déchet, alors qu'elle pourrait représenter une richesse.

Il mentionne que certains hôpitaux et certains centres de données se servent de la neige tombée en hiver pour climatiser leurs bâtiments en été.

En Californie, des universités sont même en train de tester une façon de créer de l’électricité à partir de la neige.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi