Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du vendredi 11 octobre 2019

Gaz à effet de serre : moins d’émissions, moins de responsabilités?

Publié le

Une colonne de fumée noire s'échappe de la cheminée d'un complexe industriel.
Le calcul de la responsabilité du Canada dans la lutte contre les changements climatiques ne peut pas se limiter uniquement à son faible taux d'émissions, nous dit un spécialiste.   Photo : Getty Images/iStock/rui_noronha

L'environnement et les changements climatiques ont occupé une place de choix dans le débat des chefs à Radio-Canada. En 2017, le Canada a émis environ 1,6 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'échelle planétaire. Est-ce que ça veut dire qu'on peut se dédouaner de certaines responsabilités dans la lutte contre les changements climatiques? On a posé la question à Éric Pineault, économiste et professeur au département de sociologie de l'UQAM, qui nous répond : non, et de surcroît, il ne suffit pas de s'attarder aux émissions.

Une partie de ce qu’émet la Chine, c’est une partie de la consommation du Canada.

Éric Pineault, économiste et professeur au département de sociologie de l’UQAM

Le professeur explique que le calcul qu’on évoque n’est pas représentatif de la véritable responsabilité liée aux émissions de GES. Depuis Kyoto, on attribue la responsabilité aux producteurs plutôt qu’aux consommateurs. Si on refait le calcul en attribuant la responsabilité au consommateur, le Canada se retrouve parmi les 5 premiers émetteurs de CO2, explique le spécialiste. « On est un pays riche. Si on n’est pas capable de se décarboniser », ça n'incite personne d’autre à emboîter le pas, avertit l’économiste et professeur de sociologie.

De plus, Éric Pineault souligne que le Canada a aussi beaucoup de liens avec certaines des 20 pétrolières considérées par des chercheurs comme étant responsables du tiers des émissions polluantes à l’échelle globale. Certaines d’entre elles ont des filiales chez nous; le Canada est donc ultimement responsable des émissions qui découlent des activités de ces entreprises dont profite le pays.

Chargement en cours