•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un plan pour contrer la discrimination systémique au SPVM

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Vers un plan pour contrer la discrimination systémique au SPVM

Audio fil du lundi 7 octobre 2019
Autopatrouilles du SPVM sur le boulevard Décarie à Montréal

Autopatrouilles du SPVM sur le boulevard Décarie à Montréal

Photo : Radio-Canada / Mathieu-Daniel Wagner

Le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), André Durocher, estime qu'il faut parler d'un biais systémique plutôt que de profilage racial dans les rangs du SPVM. Il réagit au rapport d'expertise qui révélait que les Noirs, les Arabes et les Autochtones sont fortement discriminés dans les interpellations du SPVM.

S’il y a des racistes dans les rangs de la police montréalaise, « ils ne sont pas les bienvenus chez nous, c’est certain », affirme André Durocher.

Quelle est la prochaine étape pour le corps policier? « On va aller creuser et on va aller forer à savoir pourquoi ça se produit, maintenant. C’est sensible pour la population, alors on veut s’assurer de poser des actions basées sur des diagnostics qui sont exacts », nous dit André Durocher.

Personnes noires, autochtones et arabes fortement discriminés par le SPVM

Les personnes noires, les autochtones et les jeunes arabes sont particulièrement victimes de " biais systémiques liées à l'appartenance raciale " par les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). C'est ce que résume un rapport commandé par la Ville de Montréal auprès de chercheurs indépendants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi