Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

La valeur de nos identités et de nos données chiffrée

Publié le

Un homme vêtu d'un kangourou à capuchon noir; il tape sur un ordinateur portable dans le noir.
Un expert nous explique que d'énormes quantités de données personnelles circulent sur le dark web.   Photo : iStock

Il y a tellement de données qui circulent que les prix baissent, mais la demande est croissante, parce que la fraude est opérationnalisée de façon quasi professionnelle, nous dit l'expert Jean-Philippe Décarie-Mathieu, chef de la cybersécurité aux Commissionnaires du Québec. Combien valent nos données sur le marché noir virtuel?

Selon lui, un passeport canadien peut valoir jusqu’à 10 000 dollars américains dans le web profond (dark web). Un « forfait tout inclus » qui contient le nécessaire pour un vol d’identité se chiffre, quant à lui, entre 50 et 150 dollars américains.

Selon Jean-Philippe Décarie-Mathieu, ce qui est dommage, c’est qu’on a peu de recours quand on se fait voler ses données. « Les criminels qui sont vraiment intelligents peuvent s’en sauver à 100 %. Les policiers n’ont pas les effectifs [pour lutter contre ce fléau]. Ça prendrait une importante injection d’argent et de formation », raconte-t-il.

Combien valent vos données personnelles sur le dark web ?

Desjardins, Capital One, Cambridge Analytica... Les scandales liés à la protection des données personnelles se multiplient ces dernières années et nos informations sont plus convoitées que jamais. Certains banalisent la situation. " Je n'ai rien à cacher ", entend-on souvent. Pourtant, les risques sont sérieux, et vos données ont une valeur marchande dans les recoins du web.

Chargement en cours