Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

Hommage à Roger Taillibert et à son legs

Publié le

Le stade olympique vu de haut, illuminé par le soleil levant, avec la ville de Montréal en arrière-plan.
Le stade olympique de Montréal   Photo : Radio-Canada

Claude Provencher, architecte chez Provencher-Roy, a travaillé sur la réfection du stade olympique de Montréal, l'œuvre qui constitue sans doute le cœur du legs de Roger Taillibert, mort le jeudi 3 octobre 2019. « Le stade olympique a été une de ses plus grandes réalisations », explique Claude Provencher. « C'était un ensemble architectural d'une très grande complexité. Il n'y a pas deux morceaux dans ce stade-là qui sont identiques. »

Claude Provencher raconte avoir eu accès aux dessins originaux de préconception et aux documents contenant les calculs géométriques faits à l’époque, à la main, par M. Taillibert, des calculs qui sont faits maintenant par de puissants ordinateurs.

Claude Provencher reconnaît que Roger Taillibert était « assez sûr de lui ».

Lorsqu’on examinait la transformation de la toile, [...] il m’avait envoyé une lettre personnelle où il était très mécontent. [Il y allait] de gros avertissements : “Vous allez protéger mon œuvre.”

Claude Provencher, architecte

M. Provencher parle de l’importance du stade olympique dans le paysage montréalais; il juge qu’il s’agit essentiellement d’un incontournable, et que « si on n’avait pas le stade, on en aurait besoin ».

Chargement en cours