Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 19 septembre 2019

Boire local, plus facile et agréable que jamais!

Publié le

Les tablettes réservées aux vins du Québec dans un supermarché Métro Plus
Les tablettes réservées aux vins du Québec dans un supermarché Métro Plus   Photo : Radio-Canada / Alexandre Duval

La sommelière québécoise Jessica Harnois le constate : les vins et alcools québécois ont gagné en qualité et, conséquemment, en popularité au cours des dernières années. Il y a 5 ans, elle peinait à compléter un palmarès des meilleurs vins rouges au Québec. Cette année, elle fait paraître un nouveau livre, Boire local, dans lequel elle a dressé non pas un, mais deux palmarès de vins rouges.

Jessica Harnois explique que les vins perdent de leur acidité au fur et à mesure que les vignes prennent de l’âge. Elle invite donc ceux qui peuvent avoir été échaudés par le passé à oser donner une deuxième chance à certains produits. De nos jours, lorsqu’elle fait des dégustations à l’aveugle, elle avoue qu’elle prend plaisir à reconnaître les produits de chez elle : « Wow, ça vient du Québec, ça goûte le Québec ! »

Elle se réjouit de savoir que des acteurs de l’industrie (les restaurants, les sommeliers, entre autres) font des efforts pour favoriser les produits québécois.

Dans son nouveau livre, Jessica Harnois nomme également les meilleures bières, cidres et spiritueux qui se produisent en sol québécois.

La sommelière estime que l’industrie viticole québécoise pourrait continuer de croître si les lois en venaient un jour à ouvrir les frontières entre le Québec et les autres provinces.

Chargement en cours