•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexandre Boulerice défend la pertinence du NPD

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Alexandre Boulerice défend la pertinence du NPD

Audio fil du jeudi 19 septembre 2019
Un homme portant des lunettes derrière un micro dans un studio radio de Radio-Canada

Le candidat du Nouveau Parti démocratique du Canada dans la circonscription de Rosemont — La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice

Photo : Radio-Canada / Catherine Contant

Alexandre Boulerice décrit le Nouveau Parti démocratique comme un parti pertinent, même si de récents sondages ne leur accordent que 12 pour cent des intentions de vote. Le NPD, selon le candidat dans Rosemont-La-Petite-Patrie, soulève et surveille certains sujets qui, autrement, passeraient sous silence à Ottawa.

Parmi ceux-ci : la nécessité de passer à l’énergie verte et d’en finir avec les paradis fiscaux. Les libéraux et les conservateurs sont mal placés pour lutter contre l’évasion fiscale, d’après Alexandre Boulerice, puisque « ce sont souvent leurs propres amis et leurs propres connaissances qui vont cacher des millions de dollars dans des paradis fiscaux pour éviter de payer de l’impôt ici ».

Alexandre Boulerice est aussi revenu sur la controverse entourant les images surgies du passé de Justin Trudeau en « blackface ». Le chef libéral n’est pas raciste, selon le candidat néo-démocrate, mais son geste, lui, l’était. Alexandre Boulerice a par ailleurs salué la réaction de son chef Jagmeet Singh, pour qui cela rappelait, selon lui, des souvenirs malheureux.

Lorsqu’on lui demande si le parti compte présenter un cadre financier pour chiffrer ses promesses (en matière d’assurance dentaire et d’assurance maladie universelles, notamment) Alexandre Boulerice répond que l’argent pour soutenir ces mesures viendra de l’éradication des échappatoires fiscales : « On a une idée saugrenue au NPD : on va aller chercher l’argent là où il est ! »

Enfin, la présence de Maxime Bernier aux débats des chefs inquiète le député sortant : « Je suis très, très mal à l’aise avec le fait que ça risque de banaliser des idées d’extrême droite, des idées diviseuses. » Pour Alexandre Boulerice, le processus d’évaluation qui a permis la participation du chef du Parti populaire du Canada a changé en cours de route et il est le nœud du problème.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi