Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mercredi 4 septembre 2019

Voici comment sauver une personne qui s’étouffe

Publié le

Un homme se tient derrière une femme en train de s'étouffer et lui applique des poussées abdominales.
Un homme pratique la méthode de Heimlich.   Photo : getty images/istockphoto / Pixel_away

Un homme a perdu la vie cette semaine dans un restaurant de Québec après s'être étouffé. Un drame identique aurait pu se produire dans la même soirée, dans un autre restaurant. La deuxième victime a toutefois pu être sauvée. Linda Belzile, maître-instructrice à Ambulance Saint-Jean, explique comment réagir lorsqu'une personne s'étouffe.

1. Ne pas figer

Cette consigne peut sembler évidente, mais Linda Belzile assure que la plupart des gens qui assistent à l’étouffement d’une personne ont comme premier réflexe de figer.

2. Parler à la victime

Linda Belzile recommande de s’approcher de la victime et de lui demander si elle est capable de parler et de tousser. Il faut aussi s’assurer qu’il s’agit bien d’un étouffement, et non pas d’une réaction allergique.

3. Appliquer la méthode de Heimlich

Si la personne est incapable de tousser de façon productive, c’est-à-dire de façon à pouvoir expulser l’aliment ou l’objet qui obstrue ses voies respiratoires, il faut alors appliquer la méthode de Heimlich. Celle-ci consiste en un enchaînement de cinq tapes dans le dos entre les omoplates, la victime penchée vers l’avant, et de cinq poussées abdominales.

Il faut alterner les tapes dans le dos et les poussées abdominales jusqu’à ce que la victime expulse ce qui obstrue ses voies respiratoires.

La méthode de Heimlich peut être pratiquée sur les adultes et sur les enfants de plus d’un an. Pour ceux-ci, il faut par contre s’agenouiller afin d’être à leur hauteur et diminuer la force des poussées.

Pour secourir un bébé de moins d’un an, le sauveteur doit le placer sur son avant-bras, sur le ventre, et lui donner des tapes dans le dos.

Une formation nécessaire?

Si le cours sur le dégagement des voies respiratoires peut être très utile, Linda Belzile précise que plusieurs organismes, comme Ambulance Saint-Jean, offrent de la formation de base pour intervenir auprès d’une personne qui s’étouffe.

Ces deux événements, la même soirée, vont peut-être convaincre des gens de s’inscrire à la formation, espère-t-elle.

Chargement en cours