•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Des militants hongkongais exclus du défilé de la Fierté en raison de menaces

Audio fil du mardi 27 août 2019
Des gens marchent en tenant un bout du drapeau arc-en-ciel.

Des participants au défilé de la Fierté Montréal ont porté le drapeau de la communauté LGBTQ tout au long du parcours.

Photo : Radio-Canada / Yessica Chavez

Un groupe de militants LGBTQ et prodémocratie originaire de Hong Kong s'est vu retirer le droit de participer au défilé (Nouvelle fenêtre) après que Fierté Montréal a reçu des messages dans lesquels on menaçait de perturber l'événement. Le vice-président de l'organisme, Jean-Sébastien Boudreault, explique les raisons qui ont motivé cette décision.

Une des politiques de Fierté Montréal a toujours été de rester à l’extérieur des conflits géopolitiques, explique d’entrée de jeu Jean-Sébastien Boudreault. Si on commence à s’ingérer dans ça, un moment donné, l'objectif va se perdre, et on ne parlera plus des droits LGBTQ. Il y a une journée dans l'année où l'on met l'accent complètement sur les droits LGBTQ et c’est ça qu’on essaie de préserver.

Il raconte qu’à quelques jours de l’événement, il a été hospitalisé d’urgence. Ce sont donc ses collègues qui ont dû prendre cette décision à la suite des menaces, alors que ce n’est habituellement pas eux qui gèrent la sécurité de l’événement. L’équipe qui était en place, à quelques jours du défilé, a déterminé qu’on n’avait pas les moyens de prendre le risque que le défilé soit arrêté, affirme Jean-Sébastien Boudreault.

Nous ne pouvons pas défendre tout ce qui est défendable sur la planète. Nous, notre mission, c’est de défendre les droits LGBTQ.

Jean-Sébastien Boudreault, vice-président de Fierté Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi