Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du lundi 26 août 2019

Trottinettes électriques : Lime dit tout mettre en oeuvre pour éduquer les usagers

Publié le

Un usager en trottinette avance vers la caméra.
Les trottinettes en libre-service Lime circulent maintenant dans les rues de Montréal.   Photo : Radio-Canada / Charles Contant

La compagnie Lime, à qui appartiennent les 200 trottinettes électriques qui ont fait leur apparition dans les rues de la métropole cet été, affirme avoir à coeur la sécurité des usagers. Son porte-parole, Matthew Lobraïco, dit travailler main dans la main avec la Ville de Montréal à cet effet.

Les élus montréalais ne se sont pourtant pas montrés tendres envers la compagnie californienne, lui demandant de faire respecter le règlement municipal.

Matthew Lobraïco précise qu’au moment d’ouvrir l’application pour la première fois, l’usager doit passer à travers une petite formation pour connaître les règles régissant l’utilisation des trottinettes. Il est également écrit sur la trottinette que le port du casque est obligatoire.

Parallèlement, des employés de Lime circulent dans les rues pour sensibiliser les usagers, selon le porte-parole.

Il précise aussi que les utilisateurs peuvent signaler les mauvais comportements en passant par l’application ou en contactant Lime.

Ce qui est sûr, c’est que si quelqu’un enfreint les règles, il ne pourra plus utiliser nos trottinettes, fait valoir Matthew Lobraïco.

Il indique que Lime tente d’établir des partenariats avec des commerçants locaux afin de fournir des casques aux utilisateurs des trottinettes. On fait vraiment tout ce qu’on peut pour mettre des casques dans les mains des gens, dit-il.

Par ailleurs, la compagnie se réjouit de l’engouement que suscitent ses trottinettes. On trouve qu’à Montréal, il y a un appétit pour les trottinettes, affirme Matthew Lobraïco.

Chargement en cours