Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 22 août 2019

De nouveaux appareils pour détecter la distance entre automobilistes et cyclistes

Publié le

La distance suggérée entre vélo et voiture est de 1,5 mètre sur les routes.
La distance suggérée entre vélo et voiture est de 1,5 mètre sur les routes.   Photo : Radio-Canada

Le Service de police de Montréal (SPVM) s'est doté de quatre nouveaux appareils qui permettent d'évaluer la distance séparant un automobiliste d'un cycliste lorsque celui-ci se fait dépasser sur la route. La conseillère en sécurité routière au SPVM Roxane Rivard en profite pour rappeler les dispositions de la loi qui s'appliquent lorsqu'un conducteur veut dépasser une personne à vélo.

Depuis mai 2018, le Code de la sécurité routière stipule que lorsqu’un automobiliste dépasse un cycliste sur une artère où la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins, il doit conserver une distance de 1 mètre. Sur les routes où la limite de vitesse est de plus de 50 km/h, la distance à respecter est de 1,5 mètre.

Les automobilistes qui enfreignent les règles stipulées par cet article de la loi s’exposent à une amende totalisant 313 $ et à l'inscription de deux points d'inaptitude à leur dossier.

Certains se demandent toutefois s’ils sont autorisés à empiéter sur une ligne pleine en dépassant un cycliste, et la réponse est oui. Sur une voie simple, à partir du moment où le cycliste circule le plus près possible du trottoir, l’automobiliste n’aura pas le choix de franchir la ligne pour prévoir un mètre de distance avec le cycliste, soutient Roxane Rivard.

Les appareils dont s’est doté le SPVM seront installés sur le guidon de patrouilleurs à vélo. Lorsqu’ils se feront dépasser sur la route, l’outil mesurera la distance les séparant du véhicule. Si cette distance est de moins d’un mètre, l’appareil émettra un son et un signal lumineux.

Je pense que c’est un bon outil pour sensibiliser les gens, affirme Roxane Rivard. C’est d’ailleurs principalement dans un objectif préventif que l'appareil sera utilisé dans un premier temps, car il n’a pas encore été officiellement reconnu comme outil de mesure par la Cour.

Roxane Rivard précise que les automobilistes qui se font intercepter pour ne pas avoir respecté la distance réglementaire sont généralement très surpris d’apprendre à quel point ils étaient près du cycliste qu’ils dépassaient. Selon la policière, le fait que le conducteur se trouve à la gauche du véhicule, tandis que le cycliste est à sa droite, lui donne l’illusion d’être plus loin qu’il ne l'est réellement.

Chargement en cours