Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mardi 20 août 2019

Sur les traces écrites de Samuel de Champlain

Publié le

Samuel de Champlain, fondateur de Québec
Samuel de Champlain, fondateur de Québec   Photo : Hulton Archive/Getty

L'explorateur Samuel de Champlain est sans contredit un personnage important de notre histoire, mais il flotte toujours un certain mystère autour de lui. Il a pourtant laissé de nombreuses traces écrites, que ce soit par son carnet de voyage, ses rapports, ses cartes ou encore ses lettres. L'historien français Éric Thierry a entrepris la lourde tâche de réunir la totalité des écrits de l'explorateur et de les traduire en français moderne. Il les a publiés sous le titre Les œuvres complètes de Samuel de Champlain.

Si Samuel de Champlain rédige ses multiples récits de voyage, c’est d’abord dans un but mercantile, selon Éric Thierry : l’explorateur doit faire connaître ses entreprises au roi et à la cour de France, de même qu’aux marchands, s’il veut convaincre des investisseurs de financer ses expéditions.

Mais à l’époque de ses voyages, ce sont surtout les géographes qui s’intéressent à Samuel de Champlain. Dès son premier livre, paru en 1603, on parle des découvertes de l’explorateur à travers toute l’Europe, ses écrits étant rapidement traduits. Tous les géographes européens correspondent entre eux, il y a un réseau qui fonctionne de façon très intense, explique Éric Thierry.

Mais Samuel de Champlain est avant tout un très grand dessinateur. Ses cartes de l’Amérique du Nord sont tout à fait remarquables, affirme l’historien. Avec Champlain, la cartographie de l’Amérique du Nord connaît un véritable tournant.

Les écrits de Champlain permettent aussi de comprendre à quel point ce dernier est mû par sa foi dans sa conquête de l’Amérique. Éric Thierry a mis la main sur un manuscrit inédit datant de 1603, le seul document écrit de sa main qui existe encore. L'explorateur français y parle de ses préoccupations religieuses, avant même son premier voyage dans la vallée du Saint-Laurent.

À partir du 19e siècle, Samuel de Champlain sombre dans l’oubli en Europe. Les historiens canadiens-français continuent toutefois de s’y intéresser, et c’est à partir de cette époque qu’on le qualifie de père de la Nouvelle-France. Éric Thierry tient toutefois à préciser que bien longtemps avant Champlain, des pêcheurs français fréquentaient les littoraux de la Nouvelle-France, et que le célèbre explorateur a bénéficié des connaissances acquises par ses prédécesseurs.

Chargement en cours