Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du lundi 12 août 2019

Êtes-vous un gaucher contrarié?

Publié le

Gros plan sur des mains de femme dont celle de gauche dessine des fleurs dans un cahier.
Une gauchère   Photo : getty images/istockphoto / Creative-Family

Les gauchers représentent environ 12 % de la population mondiale. Si aujourd'hui ils sont acceptés dans la plupart des pays, cela n'a pas toujours été le cas. Ces gauchers que l'on a forcés à devenir droitiers sont ce qu'on appelle les « gauchers contrariés ». Selon Bertrand Gervais, professeur au Département d'études littéraires de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), qui a rédigé un essai à ce sujet, la contrainte chez les artistes gauchers transparaît dans leurs œuvres.

J’ai voulu penser le lien entre la créativité et la contrainte physique, explique le professeur, qui est lui-même un gaucher contrarié.

Pourtant, dans les années 60, il n’était déjà plus de mise de forcer les gauchers à écrire de la main droite à l'école. La contrainte, chez Bertrand Gervais, est plutôt venue de sa famille. Mon père ne voulait rien savoir d’avoir un enfant gaucher, raconte-t-il. Maintenant, cette stigmatisation n’est plus présente dans les écoles. C’est vraiment dans les familles que ça se passe, pour des raisons parfois loufoques.

La contrainte se fait sentir jusque dans les œuvres de ces gauchers contrariés. Quand il a commencé ses recherches pour son essai, Bertrand Gervais a réalisé qu’il avait une prédilection pour ces artistes : Je me suis rendu compte que, dans ma bibliothèque, une bonne partie de mes auteurs favoris étaient des gauchers contrariés. Je pense que j’ai reconnu [dans ces œuvres] une forme de pensée qui joue sur la confusion, l’oscillation.

Chargement en cours