Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 8 août 2019

Les textos sont-ils de la littérature?

Publié le

Gros plan sur des mains de femme en train de texter.
Les jeunes ont renoué avec l'écriture grâce aux textos, selon l'auteur et rappeur Biz.   Photo : iStock

À l'heure d'Internet et de l'instantanéité, la littérature épistolaire est-elle morte? Pas selon l'auteur et rappeur Biz, qui croit que les textos sont la preuve que l'être humain désire encore écrire à ses prochains.

Jamais, dans l’histoire de l’humanité, les jeunes n’ont autant écrit, affirme l’artiste.

Il croit que les personnes qui reprochent aux jeunes leur manque de vocabulaire et leur piètre orthographe ne font que voir le verre à moitié vide.

Biz se réjouit, pour sa part, que les adolescents choisissent, parmi tous les modes de communication qui s’offrent à eux, incluant le téléphone, d’envoyer des textos pour parler à leurs amis.

Les textos peuvent-ils donc être considérés comme de la littérature épistolaire? Ce n’est pas parce qu’il y a de l’écriture qu’il y a de l’art, précise-t-il. Je suis convaincu qu’il a des trucs publiables dans les discussions par textos. Il dit même avoir trouvé des pépites littéraires dans ses propres échanges de textos.

Biz va jusqu’à songer à intégrer une discussion sous forme de textos dans un prochain roman. Il concède toutefois que ce genre d’exercice demande un grand travail éditorial.

Biz est d'ailleurs l'un des invités des Correspondances d'Eastman, un festival littéraire qui a lieu du 8 au 11 août.

Chargement en cours