Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du vendredi 2 août 2019

Adopter un ours, c’est créer un danger public

Publié le

Un ours noir, sur des roches
Un ours noir   Photo : iStock

De plus en plus de personnes adoptent des oursons et les relâchent dans la nature une fois adultes. Selon la spécialiste du comportement animal Jacinthe Bouchard, c'est probablement ce qui explique le comportement anormal de l'ours qui a attaqué un couple de Québécois au Labrador.

L’animal ne cherche pas à avoir le contact avec l’humain, à moins qu’il y ait de la nourriture, affirme d’entrée de jeu Jacinthe Bouchard. Or, l’homme et la femme qui ont été attaqués alors qu’ils étaient endormis dans leur tente n’avaient pas de nourriture avec eux.

Ça pourrait peut-être être un vieil ours malade qui cherche des proies faciles parce qu’il n’arrive plus à chasser, suggère la spécialiste. Elle soulève aussi l’hypothèse que l’animal ait été atteint d’une maladie, comme la rage.

Mais elle soupçonne fortement qu’il s’agit en fait d’un ours qui a été élevé par des humains, comme cela se voit de plus en plus. L’ours n’a pas peur de l’humain et il comprend que c’est l’humain qui lui donne à manger, explique-t-elle. Ayant très faim, il va essayer de menacer l’humain pour recevoir de la nourriture.

Un ours qui attaque comme ça, ça ne s’explique presque pas.

Jacinthe Bouchard, spécialiste du comportement animal

Elle rappelle que lors d’un face-à-face avec un ours, il faut faire du bruit et éviter de courir, car cela éveillerait l’instinct de prédation de l’animal.

Chargement en cours