Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du lundi 29 juillet 2019

Saison exceptionnelle pour les fraises du Québec

Publié le

Quatre fraises une à côté de l'autre.
Les fraises   Photo : Radio-Canada

Le président de l'Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec, David Lemire, confirme que les fraises du Québec sont nombreuses et sucrées cette année, comme il le prévoyait.

Au début de la saison, David Lemire prévenait les consommateurs que les fraises se pointeraient le bout du nez en retard en raison du printemps froid. Oui, c’est arrivé un peu plus tard, mais avec de plus gros fruits et de meilleurs rendements, précise-t-il. Car si le froid a retardé les récoltes, il a favorisé la croissance des fruits, tandis que la neige abondante a permis de protéger les plants du gel.

La saison des fraises d’été tire à sa fin, mais celle des fraises d’automne s’annonce tout aussi bonne, selon David Lemire. Il recommande d’ailleurs aux personnes qui n’ont pas encore eu la chance de faire leurs réserves d’attendre de trois à quatre semaines avant de cueillir leurs fraises ou de les acheter, car les prix seront plus bas.

Le Québec est le troisième plus grand producteur de fraises en Amérique du Nord, après la Californie et la Floride. Il produit 52 % des fraises du Canada. Si les fraises du Québec sont généralement plus sucrées que celles de la Californie, c’est parce qu’elles sont destinées au marché local, comme l’explique David Lemire : On n’a pas un marché d’exportation, donc on n’utilise pas les variétés qui sont plus fermes [et résistantes au transport], mais moins goûteuses.

Chargement en cours