Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 11 juillet 2019

La bouteille de bière ne va pas disparaître, estime l'Association des brasseurs du Québec

Publié le

Des bouteilles de bière.
« Il faut être fier de la bouteille brune. On veut continuer de la mettre en marché. » - Patrice Léger-Bourgoin, directeur général de l'Association des brasseurs du Québec   Photo : Radio-Canada

« Ce n'est pas parce qu'on n'a plus de pénalités que la bouteille à remplissage multiple, la bonne vieille bouteille brune, est appelée à mourir », soutient le directeur général de l'Association des brasseurs du Québec, Patrice Léger-Bourgoin. Il assure que la levée des amendes qui limitaient l'utilisation de contenants à remplissage unique dans l'industrie de la bière est une simple question d'équité.

« Mes collègues [producteurs] de boissons gazeuses n’avaient plus à payer la pénalité depuis une vingtaine d’années », fait valoir Patrice Léger-Bourgoin. Il ajoute que des changements profonds dans les habitudes des consommateurs forcent son industrie à s’adapter.

« Les gens sont plus mobiles que jamais. […] La plupart de ces personnes vont préférer la canette parce que c’est plus facile à transporter d’un endroit à un autre », illustre M. Léger-Bourgoin. Il donne aussi comme exemple la popularité des magasins grandes surfaces qui vendent de la bière en format de 60 unités, forcément en canettes.

Ça fait 30 ans qu’il y a au Québec un système de consigne publique performant. Tant les boissons gazeuses que l’industrie de la bière récupèrent 100 % des contenants à remplissage unique, […] et on leur trouve des débouchés de valorisation qui sont parfaits d’un point de vue environnemental.

Patrice Léger-Bourgoin

Même si la bouteille est de moins en moins utilisée par les consommateurs, Patrice Léger-Bourgoin affirme qu’on est encore loin de voir uniquement les canettes vendues en magasin. « Pour l’année 2018, il s’est écoulé, pour le marché du Québec seulement, plusieurs centaines de millions d’unités de bouteille de bière », indique-t-il.

M. Léger-Bourgoin rappelle que l’industrie brassicole canadienne est la seule en Amérique du Nord à mettre en marché un contenant à remplissage multiple. « Il faut être fier de la bouteille brune. On veut continuer de la mettre en marché. »

Le consommateur continue d’être extrêmement fidèle à ramener [la bouteille] chez le détaillant. Nos objectifs d’utiliser la bouteille à au moins une quinzaine de reprises continuent d’être atteints.

Patrice Léger-Bourgoin

Chargement en cours