Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 20 juin 2019

Sainte-Marthe se trouve en zone inondable, selon la nouvelle cartographie

Publié le

Une rue de maisons mobiles complètement inondée.
Les inondations de 2019 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac   Photo : Radio-Canada / Julie Marceau

Selon les nouvelles cartes adoptées par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Sainte-Marthe-sur-le-Lac se trouve en zone inondable alors que ce n'était pas le cas auparavant. Suzy Peate, coordonnatrice administrative à la CMM, explique pourquoi la municipalité est considérée comme un secteur inondable, mais que le décret du gouvernement l'exempte des nouvelles restrictions imposées aux zones à risque.

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a affirmé plus tôt cette semaine que la reconstruction de la digue ferait en sorte qu’il n’y aurait plus d’inondations à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. La CMM n’a toutefois pas tenu compte de cette digue dans l’élaboration de ses cartes. Les cartes ont été produites en tenant compte que les ouvrages de protection sont transparents, indique Suzy Peate. C’est certain que la présence d’un ouvrage de protection, ça n’enlève pas tous les risques.

Elle explique que la nouvelle cartographie a été établie selon un principe de précaution : On a un devoir, par mesure de précaution, d’identifier les plaines inondables en présumant que les ouvrages de protection sont transparents. Mais il faut vraiment se diriger vers une nouvelle approche réglementaire qui prendra en compte ces ouvrages-là et déterminer le risque réel qu’on a.

Suzy Peate assure que la nouvelle cartographie est très précise et qu’elle prend en considération une multitude de possibilités en ce qui a trait à la crue des eaux. On a aussi indiqué sur ces cartes la plus haute eau connue, donc on tient compte des inondations précédentes. Les citoyens, les municipalités et le gouvernement ont toute l’information entre les mains pour savoir ce qui en est en matière de risque.

Chargement en cours