•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission de Luc Ferrandez : « Je déclare forfait »

Le 15-18

Avec Karyne Lefebvre

En semaine de 15 h à 18 h

Démission de Luc Ferrandez : « Je déclare forfait »

Audio fil du mardi 14 mai 2019
Luc Ferrandez dans un studio radio de Radio-Canada

Luc Ferrandez était responsable de l'Environnement et des Grands Parcs à la Ville de Montréal

Photo : Radio-Canada

Le maire démissionnaire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, quitte la vie politique. Il trouve que le comité exécutif de la Ville de Montréal n'en fait pas assez pour contrer les changements climatiques et protéger l'environnement.

Je pars, parce que je ne suis pas en accord avec une proportion trop grande des décisions du comité exécutif, explique Luc Ferrandez. Je trouve qu'on prend trop à la légère la nécessaire transformation de notre ville pour faire face aux changements climatiques et à la destruction de notre environnement.

Je déclare forfait [quant à] ma capacité de convaincre le comité exécutif et la mairesse de faire ce réel changement. C’est la raison pour laquelle je me retire.

Luc Ferrandez, maire démissionnaire du Plateau-Mont-Royal

Il aurait aimé que la Ville consacre l'essentiel de ses investissements à la protection de l'environnement, en achetant par exemple des boisés et des terrains riverains : En ce moment, la Ville va consacrer des investissements importants pour construire des piscines, des centres aquatiques, des bibliothèques et des boulevards, qui me semblent être des projets d’une autre époque.

Pas de dispute

Luc Ferrandez assure toutefois ne pas être en dispute avec la mairesse Valérie Plante et il ne recommande pas aux électeurs de voter contre Projet Montréal. Je réalise que Valérie Plante et l’équipe en place, c’est l’équipe la plus progressiste depuis l’ère Doré, dit-il. Je suis insatisfait de notre performance environnementale, mais je réalise qu’elle est meilleure que celle de la plupart des partis politiques.

Le maire démissionnaire a aussi décoché une flèche à l'endroit des médias qui, à son avis, insistent sur des détails plutôt que parler des véritables enjeux : Je suis en colère de voir que l’on continue de faire porter la couverture médiatique sur des détails, sur un "fuck you nous autres", qui cachent l’immense crise qui s'en vient droit sur nous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi