Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du vendredi 26 avril 2019

Cyril Chauquet, toujours aussi mordu de la pêche et des gros poissons

Publié le

Un homme sur une embarcation tenant un gros poisson.
Cyril Chauquet tenant un thon qu'il a pêché en Tanzanie.   Photo : Untamed Productions 2 inc.

Pour la septième saison, les amateurs de pêche peuvent suivre les voyages et les aventures de Cyril Chauquet dans l'émission Mordu de la pêche. Même après tout ce temps à arpenter le monde, l'aventurier ne se lasse pas de traquer les gros poissons.

Pourtant, rien ne prédestinait le Français d’origine, qui a grandi dans les Alpes, à devenir un grand pêcheur. C’est vraiment un gène qui a dû sauter quelques générations, dit-il en riant.

Il a commencé à pêcher très jeune, au bord d’un lac, où ses proies étaient généralement des crapets-soleils. Aujourd’hui, Cyril Chauquet attrape des poissons qui font parfois 800 kilos (1764 livres).

Pour trouver ces monstres, il se rend dans les contrées les plus reculées de la planète, parfois au péril de sa vie.

Préserver les espèces

Cyril Chauquet se désole que de plus en plus d’espèces de poissons soient menacées d’extinction en raison, notamment, de la pollution et de l’expansion des villes.

Pour aider à préserver les animaux aquatiques, il a décidé de collaborer avec des scientifiques. De les capturer, d’aller les chercher, ça permet souvent de rapporter de l’information aux biologistes, comme de l’ADN, explique-t-il. C’est entre autres ce qui le motive à continuer son émission.

Chargement en cours