•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : ne sous-estimez pas la contamination

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

Inondations : ne sous-estimez pas la contamination

Audio fil du lundi 29 avril 2019
Une voiture immergée jusqu'aux rétroviseurs latéraux

La rupture d'une digue a entraîné l'évacuation de 6000 résidents de Sainte-Marc-sur-le-Lac dont les résidences allaient être inondées.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une inondation n'est pas un dégât d'eau comme un autre. Éric Pichette, président de l'entreprise de nettoyage après sinistre Qualinet, rappelle qu'il s'agit d'eau souillée qui peut contaminer les maisons, d'où l'importance de bien désinfecter celles-ci.

Certaines personnes peuvent être tentées de ne désinfecter que partiellement leur demeure pour diminuer les coûts de nettoyage, mais elles risquent de développer des problèmes de santé, affirme Éric Pichette.

Il insiste donc sur l'importance de prendre au sérieux la contamination engendrée par les eaux souillées des inondations. Il y a beaucoup de choses qu'on ne pourra pas garder, qui vont être des pertes totales, explique-t-il.

La priorité, selon lui, est de retirer l’eau dès que possible pour que les experts puissent accéder au bâtiment, l’assécher et procéder à sa désinfection.

Éric Pichette précise que l’eau ne doit pas rester plus de 13 jours dans la résidence, sinon, la moisissure risque de prendre d’assaut tout le bâtiment, surtout si la météo connaît des épisodes de chaleur. Le président de Qualinet se fait toutefois rassurant : On a bon espoir que ça ne durera pas 13 jours.

Une course contre la montre

La plupart des résidences sont encore trop inondées pour être accessibles aux experts. Éric Pichette affirme que Qualinet travaille déjà sur les dossiers d’une quarantaine de maisons qui ont été touchées par des refoulements d’égouts en raison des inondations. L’entreprise a aussi 92 clients en attente que l'eau se retire de leur demeure.

On est en gestion de crise depuis deux jours, affirme le président de l’entreprise. Tout le monde voudrait qu’on les serve rapidement, et c’est ce qu’on va faire du mieux qu’on peut.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi