Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Martin Labrosse
Audio fil du vendredi 15 mars 2019

Fermeture du magasin Arthur Quentin : la propriétaire déplore un manque de soutien de la Ville

Publié le

Intérieur d'un magasin avec différents articles de maison.
Le magasin Arthur Quentin, à Montréal   Photo : Arthur Quentin

Après 43 ans d'existence dans la rue Saint-Denis, à Montréal, le magasin d'articles de maison Arthur Quentin ferme ses portes. Sa propriétaire et fondatrice, Maryse Cantin, affirme avoir tout essayé pour sauver son commerce et déplore le manque de soutien des autorités municipales.

Dès l'annonce de sa fermeture, des consommateurs se sont précipités au magasin. Tous les articles ont été liquidés en à peine une semaine.

Maryse Cantin affirme avoir été très surprise de cet engouement de dernière minute. Elle a reçu bon nombre de témoignages de clients nostalgiques. Jamais je ne m’attendais à autant, dit-elle.

La commerçante ne soupçonnait pas l'importance que revêtait son magasin dans le paysage commercial de Montréal : Il a fallu la fermeture pour que je le réalise.

Malgré cette importance, le commerce peinait à être rentable depuis les années.

J’avais envie de dire aux gens cette semaine : "Où étiez-vous?"

Maryse Cantin, propriétaire et fondatrice du magasin Arthur Quentin

Maryse Cantin aurait bien voulu vendre son commerce, mais elle n'y est pas parvenue.

Elle a également entrepris le virage Internet, mais trop tôt, selon son analyse. Mon conjoint dit toujours qu’avoir raison trop tôt, c’est avoir tort, souligne-t-elle. La fraude, les retours de marchandise, les retards de livraison, le manque de volume : les obstacles étaient nombreux à son commerce sur le web.

Maryse Cantin reproche aussi à la Ville de Montréal de ne pas avoir été à l'écoute et de ne pas avoir apporté l'aide souhaitée.

Chargement en cours