Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mardi 12 mars 2019

Marche pour le climat : « Bravo les jeunes! », dit une commissaire

Publié le

Un garçon crie avec la main levée entouré de ses amis brandissant des pancartes à la défense de la planète.
Des jeunes de partout dans le monde manifestent hebdomadairement pour le climat.   Photo : La Presse canadienne / Geert Vanden Wijngaert/AP

La commissaire indépendante à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) Violaine Cousineau salue les jeunes qui n'assistent pas à leurs cours le vendredi après-midi pour manifester pour le climat. Elle trouve que les sanctions qui sont imposées par les écoles à ces élèves leur envoient « un message un peu dur ».

Nos jeunes sont absolument admirables, affirme la commissaire. Ce sont des jeunes envers qui on devrait être admiratifs, mais aussi reconnaissants, et à qui on devrait présenter nos excuses pour le monde qu’on est en train de leur léguer.

Violaine Cousineau se réjouit que la CSDM ait émis une consigne claire pour encadrer les manifestants : si les parents signalent l’absence de leur enfant à l’école, celui-ci n’a pas de retenue. Ça me semble une position très équilibrée qui reconnaît la levée de boucliers, mais qui en même temps veut préserver la sécurité des élèves, dit-elle.

La commissaire estime qu’il est essentiel que les parents aient une discussion avec leur enfant s'il veut s'absenter de ses cours pour manifester. Quand le parent téléphone à l’école, c’est une façon de dire qu’il a eu cette discussion et qu’il est d’accord, fait-elle valoir.

Elle souhaite que cette politique ne soit pas seulement en vigueur le 15 mars, où est prévue la grande marche sur le climat, mais tous les jours où des manifestations seront organisées pour dénoncer l’inaction des gouvernements contre les changements climatiques.

Violaine Cousineau est convaincue que si les manifestations se tenaient la fin de semaine sans déranger personne, elles seraient beaucoup moins percutantes.

Chargement en cours