Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 17 janvier 2019

Le manifestant arrêté à la maison Boileau veut poursuivre Chambly

Publié le

M. Picard, escorté par deux policiers de la RIPRSL.
Christian Picard lors de son arrestation.   Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

Arrêté le 22 novembre sur le site de la maison Boileau au moment où elle se faisait démolir, Christian Picard a appris qu'il ne fera finalement pas l'objet d'une poursuite. Il veut maintenant amener la Ville de Chambly devant les tribunaux pour avoir détruit une maison patrimoniale.

J’avais décidé d’arrêter les travaux pour protéger la maison en me plaçant devant la pelle mécanique, parce que le directeur général de la Ville refusait d’arrêter les travaux de destruction. C’est la seule façon que j’ai trouvée pour gagner du temps et chercher un moyen d’avoir une injonction ou d’alerter la ministre. C’est ainsi que Christian Picard raconte son arrestation de novembre dernier.

Maintenant, il veut amener la Ville de Chambly devant la justice : Je veux m’assurer que ni Chambly ni aucune autre ne ville ne procède de cette façon pour détruire notre patrimoine bâti.

Je veux surtout que le DG et le maire de Chambly soient tenus responsables de cette destruction sauvage.

Christian Picard, citoyen de Chambly

Des fouilles archéologiques demandées

Alors que la Ville de Chambly projette de construire une réplique de la maison Boileau, Christian Picard demande à la municipalité de tenir des fouilles archéologiques sur le site. On sait que Chambly est l’une des plus vieilles villes en Amérique du Nord, dit-il. Ce site-là a une richesse archéologique extraordinaire. Il ne faudrait pas manquer notre coup.

Le Chamblyen souhaite même que les écoles de la région participent à ces éventuelles fouilles archéologiques : Il faut s’assurer que nos enfants puissent toucher à l’histoire, mettre les mains dans la terre de nos ancêtres.

Il en appelle à la ministre de la Culture, Nathalie Roy, qui, dit-il, a le pouvoir de demander des fouilles.

Chargement en cours