Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mercredi 16 janvier 2019

Un mouvement veut forcer la SAQ à consigner les bouteilles de vin

Publié le

Des syndicats réclament toujours l'instauration d'une consigne sur les bouteilles de vins et de spiritueux vendus à la SAQ.
Des syndicats réclament toujours l'instauration d'une consigne sur les bouteilles de vins et de spiritueux vendus à la SAQ.   Photo : Radio-Canada

Un groupe de citoyens veut lancer un mouvement partout au Québec pour amener le gouvernement Legault à mettre en place une consigne sur les bouteilles de vin. Des consommateurs ont commencé à rapporter leurs bouteilles vides dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et à demander la consigne aux employés. Le porte-parole du mouvement SAQ-consigne, Denis Blaquière, rappelle que le Québec et le Manitoba sont les deux seules provinces canadiennes à ne pas avoir instauré de consigne sur les bouteilles de vin.

Au Québec, on est très fiers de notre système de consigne, qui a été mis en place par les grandes brasseries, affirme Denis Blaquière. Pour les Québécois, c’est un geste normal de leur vie quotidienne de rapporter leurs bouteilles de bière, leurs canettes qui sont consignées. Ce serait tellement facile et évident de faire la même chose avec nos bouteilles de vin!

Les employés de la SAQ ont déjà annoncé qu’ils appuyaient le mouvement et qu’ils allaient accepter les bouteilles vides qui leur seront remises. Leur employeur a toutefois rétorqué de son côté que les contenants collectés seront directement mis au bac de recyclage.

La SAQ assure que la récupération des bouteilles de vin par la collecte du recyclage est efficace et qu’elle permet à une grande partie du verre d’être récupéré.

Ce n’est pas ce que soutient Denis Blaquière : Depuis les 10 dernières années, la très grande majorité du verre qu’on met dans notre bac bleu s'en va directement au dépotoir. Selon lui, en 2016, seulement 14 % du verre était recyclé au Québec.

Pour le porte-parole du mouvement SAQ-consigne, le problème vient du fait que les bouteilles se brisent lorsqu’elles sont mises au recyclage et que les couleurs des fragments de verre se mélangent, en plus de contaminer les autres matières. À cause de ça, plus personne sur le marché des matières recyclées ne veut notre carton, notre papier, dit-il. Denis Blaquière fait valoir que la consigne a justement pour but de sortir les bouteilles de verre du bac bleu, et ainsi faciliter le tri des matières.

Chargement en cours