Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du vendredi 4 janvier 2019

La championne du monde de boxe Marie-Ève Dicaire défend son sport

Publié le

Marie-Ève Dicaire (au centre) célèbre sa victoire contre Chris Namus pour le championnat du monde IBF des super-mi-moyens.
Marie-Ève Dicaire (au centre) a remporté son combat contre Chris Namus par décision unanime.   Photo : Getty Images / Mathieu Belanger

La grande victoire de la boxeuse Marie-Ève Dicaire contre la championne du monde de l'Internal Boxing Federation (IBF) Christiana Namus a été quelque peu assombrie par les problèmes de santé du boxeur Adonis Stevenson, qui a subi de graves blessures à la suite d'une défaite par K.-O.

J’ai toute ma vie pour célébrer cette ceinture-là, affirme la boxeuse. Tout ce que je veux, c’est qu'Adonis finisse par aller pour le mieux.

Marie-Ève Dicaire en est consciente : la boxe est un sport dangereux. Elle en parle même comme d’un sport extrême. On sait que la moindre erreur peut être fatale, dit-elle.

Cela ne l’empêche toutefois pas de défendre son métier corps et âme, un métier qui la fait vibrer et qui lui permet d’aller chercher le meilleur d’elle-même : Je dis souvent à la blague que si je ne faisais pas de la boxe, je ferais quelque chose d’encore plus dangereux.

Mare-Ève Dicaire déplore que certaines personnes qui ne connaissent pas la boxe réclament l’abolition de ce sport depuis la mésaventure d’Adonis Stevenson. La championne du monde rappelle que le but ultime d’un combat n’est pas de mettre son adversaire K.-O. : C’est de toucher sans se faire toucher, précise-t-elle. Le K.-O. est une façon de l’emporter. Par contre, ce n’est pas une finalité.

Recevoir des coups pour être capable d’en donner, ce n’est pas la stratégie qu’il faut adopter.

Marie-Ève Dicaire, championne du monde IBF de boxe

Elle espère que les ennuis de santé d’Adonis Stevenson forceront les boxeurs à accorder plus d’attention à leurs techniques défensives au lieu de se concentrer uniquement sur les coups qu’ils donnent.

Chargement en cours