Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du mardi 9 octobre 2018

Il faut donner le goût du français, croit Josée Boileau

Publié le

Plusieurs phylactères contenant des mots anglais entourant un phylactère contenant le mot "Bonjour".
Pour faire la promotion du français, il faut miser sur le plaisir de cette langue, croit Josée Boileau.   Photo : Radio-Canada / Simon Blais

« Dany Laferrière a dit qu'il voulait amener les gens là où il y avait du miel. J'ai trouvé que c'était très alléchant de le voir comme ça. » La chroniqueuse Josée Boileau estime que c'est en faisant du français une source de plaisir qu'il sera possible de le protéger.

Si on veut s’amuser, on se tourne vers des séries américaines, des chansons américaines, et c’est ça qu’il faut casser, affirme-t-elle.

Josée Boileau pense même que l'on devrait offrir des cours intensifs de français dans les écoles : Je fais partie de ces gens - pas trop nombreux - qui trouvent que c’est bien beau d’offrir dans les écoles des sessions complètes d’anglais intensif, mais je n’en ai jamais compris la nécessité. Je trouve qu’au Québec, on s'anglicise tout seul très naturellement. Mettez vos enfants sur des jeux vidéo, et voilà! Alors que je trouve que ce qu'ils n'ont pas comme repères, ce sont des repères culturels francophones.

Chargement en cours