Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du lundi 3 septembre 2018

Huit jeunes Canadiens se confient sur leurs troubles psychologiques

Publié le

Une jeune fille assise au sol et adossée à un mur, dans l'obscurité.
Une adolescente en centre jeunesse   Photo : iStock

Dans la nouvelle série de docu-réalité Un vrai selfie, qui sera diffusée à partir du 19 septembre sur les ondes d'Unis TV, huit jeunes Canadiens de 18 à 27 ans se confient, seuls devant la caméra, sur leurs problèmes de santé mentale, qui vont de l'anxiété à la cyberdépendance, en passant par les troubles alimentaires. Inspirée de la série norvégienne True Selfie, l'émission vise à démystifier les différents troubles psychologiques qui touchent les jeunes et à briser les tabous.

L’idée, c’était de présenter de jeunes adultes qui avaient des défis au quotidien en santé mentale, de montrer que ce n’était pas des fous, que c’est une réalité qui touche beaucoup de gens et qu’il n’y a pas de honte à vivre avec ça, explique la productrice Marie-Claude Brunelle de l'entreprise Trio Orange.

L’équipe de production a fourni à chacun des participants une caméra afin qu’ils puissent se confier en toute liberté. Une fois par semaine, on les voit également suivre une thérapie de groupe en présence d’une psychologue.

Camille, aujourd’hui âgée de 19 ans, est l’une des participantes à l’émission. Depuis quelques années, elle souffre d’anxiété, ce qui l’a menée à la dépression : À mon entrée au cégep, je me suis mis de plus en plus de pression pour performer. L’école était devenue ma vie au complet. Toute mon estime personnelle était basée là-dessus. Je me suis tellement donnée que je me suis épuisée. Il a fallu que j’arrête les cours, que je prenne congé de tout.

Je pense que ma thérapie individuelle m’a beaucoup aidée, mais il manquait la petite tape dans le dos pour m’en sortir. C’est ça qui m’a poussée à aller à Un vrai selfie.

Camille, participante à l'émission

Vous avez besoin d'aide? Visitez le site web de l'émission Un vrai selfie pour connaître les ressources qui s'offrent à vous.

Chargement en cours