Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du mardi 28 août 2018

Michel Tremblay célèbre les 50 ans des Belles-sœurs, et ses 50 ans de carrière

Publié le

Michel Tremblay sourit
Michel Tremblay le 5 novembre 2012   Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Le 28 août 1968 était présentée pour la première fois une pièce qui allait marquer la société et le monde du théâtre québécois : Les belles-sœurs. Écrite en joual, ne mettant en scène que des femmes, la pièce s'est aussitôt démarquée et a fait connaître son jeune auteur, aujourd'hui icône de la littérature québécoise : Michel Tremblay.

Cinquante ans plus tard, la pièce est toujours jouée dans les théâtres. Une des raisons pour lesquelles elle est encore jouée, c’est que les sociétés ont beau changer, les sentiments humains, eux, ne changent pas, pense l’auteur. Quand on va voir Les belles-sœurs, il faut se dire : "Ah oui, c'était dans ce temps-là, mais mon Dieu que ça nous ressemble encore!"

Cinquante années d’existence pour Les belles-sœurs, cela signifie aussi cinquante années de carrière pour Michel Tremblay, qui entend célébrer les deux en même temps, en compagnie de son ami André Brassard, qui a mis en scène la pièce en 1968. Cinquante ans des Belles-sœurs, c’est formidable, mais il faut penser aussi que c’est cinquante ans de carrière, et ça, ça fesse un peu plus dans le dash!, s’exclame l’auteur.

Un féministe honoraire

Avec sa pièce mettant en vedette 15 actrices, Michel Tremblay a pavé la voie aux femmes dans le théâtre québécois.

Est-il un féministe? Je pense que le mot "féministe", il faut le laisser aux femmes, répond-il. Moi, j’aime mieux être un féministe honoraire. Parce que ça leur appartient. On a beau avoir de la sympathie, on n’est pas des femmes.

Michel Tremblay livre ses secrets les mieux gardés

Même après 50 ans, Michel Tremblay continue d’écrire. Il fera bientôt paraître un recueil d’une centaine de pages dans lequel il dévoile ses souvenirs les plus intimes.

Intitulé 23 secrets bien gardés, le recueil tire son origine d’un souper entre amis au cours duquel les convives se sont demandé quel était leur premier souvenir. Nous avons tous fait l’exercice, et moi, j’avais un souvenir que je gardais de quand j’étais bébé, et j’ai décidé d’écrire un petit texte, puis ça m'a donné envie d’écrire des textes sur des choses dont je n’avais jamais parlé, raconte Michel Tremblay. Ce sont des aveux, des choses un peu gênantes parfois, mais qui sont assez drôles.

Chargement en cours