Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du vendredi 29 juin 2018

L'appropriation culturelle, « un vol intellectuel collectif »

Publié le

Melissa Mollen Dupuis derrière un micro dans un studio radio de Radio-Canada.
La chroniqueuse innue Melissa Mollen Dupuis dénonce l'appropriation culturelle derrière le spectacle SLAV.   Photo : Radio-Canada / Catherine Contant

« Ta culture ne peut pas être vendue. Il faut arrêter cette appropriation culturelle. » La chroniqueuse innue Melissa Mollen Dupuis se désole que le spectacle SLĀV, qui reprend des chants d'esclaves, soit présenté sans que la communauté noire ait été consultée.

« Les gens n’ont pas compris que l’aspect commercial dérange. C'est comme mettre en spectacle la culture de l’autre pour faire de l’argent », déplore la chroniqueuse.

Pour elle, une grande partie du problème réside dans le fait que les communautés visées n'ont pas été consultées : « C’est là qu’on sent qu’on a disparu dans l’idéologie des gens : pas besoin de demander la permission, pas besoin de demander s’il y a des droits d’auteur liés à des chansons, à des designs. »

On parle de vol intellectuel tenu collectivement.

Melissa Mollen Dupuis, chroniqueuse innue

Melissa Mollen Dupuis affirme que c'est en parlant de propriété intellectuelle que le public saisit le mieux les questions liées à l'appropriation culturelle.

Elle souhaite que les minorités puissent se faire entendre au lieu de se faire museler lorsqu'elles dénoncent l'utilisation de leur culture à des fins commerciales.

Chargement en cours