Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Audio fil du jeudi 5 avril 2018

Une éruption de condos ravage la beauté de Montréal

Publié le

Construction d'un immeuble à condos à Montréal (archives)
Construction d'un immeuble à condos à Montréal (archives)   Photo : Radio-Canada

« Montréal n'est pas belle », affirme Marie-France Bazzo. Selon la chroniqueuse, la métropole a tout au plus du charme, en raison des multiples immeubles en copropriété qui y poussent et qui dénaturent le paysage.

« Sur la moindre parcelle qui est libre, on construit des condos, un peu cheaps, tous pareils », déplore Marie-France Bazzo.

« On les regarde et on se dit qu’on est en train de se fabriquer un bâti vite dégradable, sans aucune recherche architecturale », ajoute-t-elle.

Elle reproche à l'ancien maire Gérald Tremblay d'avoir déréglementé la hauteur des édifices, ce qui a permis aux « mastodontes de 40 étages » de pousser comme des champignons au centre-ville.

Marie-France Bazzo pointe du doigt Griffintown, qui est passé en quelques années de quartier ouvrier à quartier de jeunes professionnels. Elle fait remarquer qu'avec ses appartements trop petits et l'absence de parcs et d'écoles, l'endroit est déserté par les familles.

« On se retrouve avec une ville où il y a des très riches et des très pauvres, souvent des nouveaux arrivants, souligne-t-elle. Tranquillement, n'habite plus qui veut à Montréal, mais qui peut. »

À qui appartient la ville? Qui décide de quoi auront l’air les quartiers, de qui habitera en ville?

Marie-France Bazzo

Chargement en cours