Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie Desrochers
Le 15-18
Audio fil du jeudi 21 septembre 2017

Revivre le bed-in de John Lennon et Yoko Ono en réalité augmentée

Publié le

Les visiteurs mettent sur leurs yeux un casque qui leur fait revivre l'ambiance du bed-in de John Lennon et Yoko Ono
Les visiteurs mettent sur leurs yeux un casque qui leur fait revivre l'ambiance du bed-in de John Lennon et Yoko Ono.   Photo : Radio-Canada / Catherine Richer

« Yoko Ono semblait tannée de tout ce cirque. Je la comprends. Tout le monde était dans son lit. » Le journaliste Gilles Gougeon se souvient du séjour du couple Lennon-Ono à Montréal. La suite 1742 qui a accueilli les deux icônes pop du 26 mai au 2 juin 1969 vient de rouvrir, remise à neuf, et propose un dispositif de réalité augmentée. La chroniqueuse culturelle Catherine Richer est allée la visiter.

Durant huit jours de l'année 1969, la suite 1742 de l’hôtel Reine Elizabeth a été occupée par les célèbres John Lennon et Yoko Ono. Responsable de la couverture de leur bed-in pour Radio-Québec, Gilles Gougeon avait pu s’entretenir avec l’ex-Beatle durant 30 minutes, mais l’entretien a été perdu depuis : « Le but était de connaître ses influences musicales. Il a parlé de Gustav Mahler, de Chuck Berry, d’Elvis Presley. » Pendant cet entretien, Yoko Ono dissimulait difficilement son exaspération de devoir partager la chambre avec les nombreux journalistes venus couvrir l’évènement.

Deux cents amis des Beatles ont couru dans le lobby, et certains dans les étages pour tenter de voir leur bien-aimé John.

Un résident mécontent de l’hôtel Reine Elizabeth durant le bed-in du couple Lennon-Ono, en 1969

Une suite revampée
Les visiteurs de la suite peuvent désormais se munir d’un casque de réalité virtuelle fourni par l’hôtel pour se plonger dans l’atmosphère du bed-in, grâce à des images d’archives diffusées sur les écrans. Des installations interactives inspirées de l’œuvre du couple mythique des années 60 ont aussi été mises en place dans la chambre. Pour les visiteurs fortunés, il est possible de louer la chambre pour un montant de 1969 dollars.

En parallèle de la réouverture de la suite, l’hôtel Reine Elizabeth a organisé une exposition d’affiches pour la paix et a présenté, à l’extérieur, 40 lits. Certains draps de lit misaient sur l’humour, comme celui-ci, illustrant un improbable bed-in entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Un lit présentant une couverture humoristique
Un lit présentant une couverture humoristique Photo : Radio-Canada

Chargement en cours