•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Île privée dans les Caraïbes : le rêve d’un ministre péquiste qui ne s’est jamais réalisé pour les Québécois

Le 15-18

Avec Jacques Beauchamp

En semaine de 15 h à 18 h

Île privée dans les Caraïbes : le rêve d’un ministre péquiste qui ne s’est jamais réalisé pour les Québécois

Un couple se tient côte à côte sur la plage.

Et si le projet d'île privée pour les Québécois de Marcel Léger s'était réalisé?

Photo : iStock

Marcel Léger a été élu député du Parti québécois dans LaFontaine en 1970. Après avoir été réélu à plusieurs reprises et avoir fait un bref passage en politique fédérale, il a effectué un retour en politique provinciale en 1984 et a été nommé ministre du Tourisme dans les cabinets de René Lévesque et de Pierre Marc Johnson. Il a tenu ce rôle du 20 décembre 1984 jusqu'à sa défaite, en 1985. C'est lorsqu'il occupait cette fonction qu'il a lancé l'idée d'acheter une île, ou deux, dans les Antilles, selon ce que raconte l'historien Jonathan Livernois.

Les Québécois auraient pu partir en vacances dans le Sud avec leur propre argent canadien, relate Jonathan Livernois.

La presse s’est grandement moquée de la proposition de Marcel Léger. Le Bye bye de l’année 1985 contenait d’ailleurs un sketch intitulé la « Marceloupe », un clin d’œil à la Guadeloupe, faisant référence au projet.

Malgré sa défaite en 1985, Marcel Léger a poursuivi son rêve. Il visait l’île d’Eleuthera, dans les Bahamas, précise Jonathan Livernois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi