•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Suède, les donneurs reçoivent un texto quand leur don de sang est transfusé

Le 15-18

Avec Annie Desrochers

En semaine de 15 h à 18 h

En Suède, les donneurs reçoivent un texto quand leur don de sang est transfusé

Le bras d'un donneur de sang.

Selon le Blodcentralen, les remerciements par texto encouragent les donneurs à donner du sang à nouveau.

Photo : iStock

Depuis une dizaine d'années, la Suède mise entre autres sur les messages textes pour encourager la population à donner du sang à travers le pays. Dès que le don est transfusé, les donneurs reçoivent un texto, ce qui vient renforcer leur sentiment d'être utile. « En 2010, la Suède a enregistré une baisse du nombre de dons. Une fois le don fait, le donneur peut l'oublier. Le message texte rend l'exercice beaucoup plus concret », fait valoir la journaliste Hélène Mercier, qui s'est demandé si cette façon de faire pouvait intéresser Héma-Québec.

D’ailleurs, Blodcentralen, l’équivalent suédois d’Héma-Québec, a observé que ce geste de remerciement semblait fonctionner auprès des donneurs. L’équipe de communication [de Blodcentralen] a même été surprise de voir que les gens partageaient des photos de leur texto sur les réseaux sociaux, mentionne Hélène Mercier.

Résultat : non seulement les donneurs se sont mis à revenir plus souvent, mais le geste a engendré un effet d’entraînement auprès d’autres personnes.

Contrairement aux Québécois, les Suédois peuvent aussi voir l’état des stocks de produits sanguins en temps réel, par région. Des moyens encore plus radicaux sont aussi mis en place : des donneurs acceptent, en signant un contrat, d’être littéralement harcelés jusqu’au prochain don, en guise de rappel. On leur envoie des messages du genre : ''On ne lâchera pas jusqu’à ce que tu saignes!'' relate Hélène Mercier.

Des textos de la part d’Héma-Québec?

Héma-Québec doit compter sur la générosité de 1000 personnes par jour pour maintenir ses banques de produits sanguins. Même si la direction croit que les remerciements par textos sont une bonne idée, le même mécanisme ne pourrait pas être mis en place ici, pour l’instant.

On est capables de documenter chaque don de sang [...] jusqu’à leur expédition dans un centre hospitalier. C’est géré avec une base de données. Mais, il y a une autre base de données qui entre en jeu une fois que le produit transite dans le système de santé. Il faudrait que les deux bases puissent se parler en temps réel, et ça pose un défi, explique Laurent-Paul Ménard, porte-parole d’Héma-Québec.

Héma-Québec compte donc sur le bon vieux téléphone, les rappels par courriel, ainsi que le site JeDonne (Nouvelle fenêtre) pour encourager ses donneurs.

Chaque vendredi, Hélène Mercier, la journaliste cambrioleuse, nous présente une initiative intéressante adoptée ailleurs dans le monde en se demandant si cette dernière peut être importée à Montréal. Vous avez une suggestion à lui faire? Écrivez-nous : le1518@radio-canada.ca.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi